Objets connectés : entre Marketing et confidentialité

Les objets connectés servent le marketing relationnel, pas la confidentialité. Selon IDC, 3 milliards d’Objets seraient Connectés? Markess International annonce qu’une entreprise sur 10 travaille sur les Objets connectés. Je vous propose le résumé de mes rencontres avec des professionnels du milieu. De quoi inspirer vos équipes.

Les objets connectés pour protéger les séniors

europ assistance et les objets connectésEurop Assistance expérimente depuis 1990 le bouton d’urgence activable depuis le poignet des séniors. En effet, il s’agit d’un bracelet sensible aux changements de positions de la personne et à son rythme cardiaque. Cet objet connecté par excellence capte le mouvement et l’activité cérébrale. De fait, il enregistre la moindre anomalie et veille sur la personne. Puis, il émet une alerte à une box placée chez les proches et déclenche un protocole d’actions au sein d’Europ Assistance. Ainsi, le lien entre la personne âgée, ses proches et l’entreprise est rassurant pour tout le monde. De plus, le tarif de 49€ TTC reste accessible à toutes les bourses. Cependant, si cet objet connecté protège l’intégrité de la personne, il donne aussi de nombreuses informations sensibles à des entreprises privées. Se pose la question du respect de la confidentialité des données personnelles. “Nous n’utilisons pas les données personnelles pour nos fins, mais cette intrusion dans la vie personnelle n’est pas toujours bien vécue. En réalité les objets connectés nous font rentrer dans l’aire du « phygital » et nous interroge sur des questions nouvelles de marketing responsable et d’éthique.” précise Europ Assistance.

Les objets connectés d’ERDF massivement déployés

enedis marketing objet connectéVoici un état des lieux des objets connectés mis sur le marché :

  • 630 000 objets sont déjà en état de fonctionnement.
  • 8 Millions de compteurs électriques de nouvelle génération sont déjà installés.
  • 10 000 salariés (qui représentent 5 Milliards d’euros) travaillent sur le sujet.
  • 35 millions d’objets connectés sont en cours de déploiement en France actuellement.
  • 8 usines sont actuellement en activité pour ce faire.
  • 350 000 producteurs d’énergie renouvelables seront concernés par la problématique du stockage de l’électricité produite. Cela sert le développement durable.

Au départ était le besoin celui-ci : n’intervenir qu’en cas d’extrême nécessité et de pouvoir piloter à distance. Le diagnostic doit se faire en temps réel, notamment chez les particuliers, afin de concentrer les équipes sur le réseau destiné aux professionnels. Un gain de temps précieux pour maintenir plus efficacement les installations et rentrer dans une démarche de développement durableEn conséquence de quoi, les objets connectés permettent d’émettre une facture “au réel”. En effet, le compteur s’arrêtera automatiquement en cas de perturbations.

Le dilemme : utilité des objets connectés et confidentialité

cnil objet connectéLes objets connectés sont parfaitement adaptés aux besoins en B2B. Cela est moins le cas dans le domaine privé, au regard de la circulation des données personnelles. En effet, le sujet fait réfléchir, car, sous couvert de rationalisation des coûts et de ré-humanisation, les données sont collectées sans contrôle. Heureusement, les Fédérations professionnelles se penchent sur la question avec la CNIL. Affaire à suivre.

One Reply to “Objets connectés : entre Marketing et confidentialité”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top